Forum de discussion sur les Lieux Sacrés du paganisme
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dolmens et menhirs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dolmens et menhirs...   Dim 24 Mai - 1:02

Des dolmens pour les morts :

Les dolmens sont des monument funéraires de la préhistoire récente. C'étaient des sépultures collectives où des dizaines et parfois des cen taines d'individus y ont été successivement inhumés, et ce pendant de très longues périodes allant parfois jusqu'à un millénaire. Ils avaient donc un caractère réutilisable.
En Cévennes, ils sont le plus souvent construits avec de grandes dalles de schiste, mais le grès est aussi utilisé. On accédait à la chambre sépulcrale pour y déposer le corps du défunt en enlevant une murette ou une dalle plantée, qui permettait de séparer les corps des morts du monde des vivants.
Au fur et à mesure des occupations successives, on faisait de la place en repoussant les restes osseux des anciens cadavres dans les recoins du dolmen, voire en les évacuant. C'est grâce à ces restes humains que l'on a pu dater la période de construction des dolmens languedociens (3600 à 2200 avant J.C.)
En Cévennes, la datation a été plus difficile du fait de l'acidité des sols qui ont souvent entièrement détruit les ossements.

Des menhirs pour les vivants :

Les menhirs abondent en Cévennes et tout d'abord dans les nombreux cols. A proximité de très anciens chemins de terre ou de sentiers qui reliaient une vallée à une autre, on rencontre presque invariablement un, voire deux menhirs plantés
Pour expliquer cette implantation, on peut avancer trois hypothèses :

- Le menhir marquait une limite de territoire. Les voyageurs, les marchands avaient peut être un moyen de reconnaitre les territoires qu'ils traversaient par des signes ou des peintures apposés sur les menhirs. Si tel est le cas ces traces ont été effacées au fil des millénaires.

- Le menhir était un symbole religieux comme l'évoquent de nombreuses légendes arrivées jusqu'à notre époque. Force et fertilité semblent étroitement associées aux menhirs et les nombreuses pratiques vivaces partout en France et en Europe, il y a moins d'un siècle encore, appuient cette thèse.
Le fait de planter la pierre dans un col, sur un chemin très fréquenté, avait pour but d'être vu par le plus de personnes possibles et de témoigner du sentiment religieux d'un peuple. Peut être le fait de passer à côté, de déposer une offrande à son pied, avait il un caractère bénéfique.

- Le menhir avait une fonction de signalisation des sites funéraires. Dans plusieurs cas, on trouve un menhir associé à un dolmen distant de quelques mètres seulement. En Cévennes mais surtout sur le Causse Noir, le tombeau mégalithique est associé au symbole matérialisé par le menhir. De plus, ces deux monuments sont souvent construits sur une butte et la pierre plantée devait être vue d'assez loin.
Parfois enfin les menhirs étaient plantés par paires ou encore très rapprochés les uns des autres. Devait on passer entre les deux pour pouvoir continuer son chemin sans encombre ?

(Texte tiré du livre dolmens et menhirs des Cévennes de Bruno Marc)
Revenir en haut Aller en bas
artio's
Chêne vénérable
avatar

Messages : 521
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Dolmens et menhirs...   Dim 24 Mai - 13:01

Pourquoi date-t-on un dolmen par rapport aux restes que l'on y trouve ? Dans différentes parties du monde, ces cavités matricielles sont réservées au voyage intitiatique. Il se trouve qu'à l'intérieur, la polarité du dolmen est ... neutre. Cela n'est-il pas la preuve d'une ouverture vers l'infini. Comprendra-t-on la vraie dimension cultuelle de ces monuments ?
Et un menhir n'est -il pas le pendant masculin de ce dolmen ? N'a-t-il pas une vocation d'antenne ou fertilisante de lumière et d'obscurité ?
La symbolique est tentante, l'application est à réécrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hhttp://ardwenna.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dolmens et menhirs...   Sam 28 Juil - 17:58

Bonjour,

on peut étudier les mégalithes sous des aspects variés: répartition
géographique, architecture, étude du mobilier, légendes et coutumes qui leur sont attachées, orientation... C'est de ce dernier point (l'orientation) que j'aimerais parler avec vous.

Le sujet n'est pas neuf: La bibliographie qui suit est très abrégée.
- Stonehenge Decoded de Gerald S. Hawkins.
- Megalithic sites in Britain de Alexander Thom.
- Megalithic Lunar Observatories de Alexander Thom.
- Préhistoric Astronomy and Ritual de Aubrey Burl

Les titres suivants ne sont que partiellement consacrés au sujet de l'orientation mais ils ont l'avantage d'être en Français.
- Connaissance des mégalithes de Fernand Niel c/Robert Laffont.
- Stonehenge de Fernand Niel, c/Robert laffont
- Dolmens et Menhirs de Fernand Niel, collection Que sais-je?

Tout le monde ou presque connaît Stonehenge et sa Heel Stone au dessus de laquelle (à un poil près...) se lève le soleil au solstice d'été. Mais les mégalithes orientés vers un équinoxe ou un solstice, que ce soit au lever ou au coucher du soleil ne sont pas aussi rares qu'on l'imagine parfois.

Un exemple: l'imposant dolmen de Draguignan dans le Var est orienté sur les couchers d'équinoxe (début de l'automne et début du printemps)
Autre exemple: le dolmen (très dégradé) de Coutignargues dans les Bouches-du-Rhône, lui aussi orienté vers les couchers d'équinoxe. Vérification faite sur place.

Pour ces deux exemples, j'ai eu l'occasion de vérifier moi-même les orientations.
En revanche, je n'ai pas encore eu la possibilité de vérifier si mon estimation est correcte pour la Pierre de la Fée en Haute-Savoie (dolmen de Reignier). Je pense que c'est un lever d'équinoxe, mais seule la constatation sur les lieux à la bonne date donnera une certitude.

Avant de conclure, un petit complément à ma bibliographie:
-Mégalithes lieux d'Energie de Jacques Bonvin Mosaïque Editions.
-Stonehenge et son Secret de Myriam Philibert, éditions du Rocher

-"Mystères de Pierre, la Magie des Mégalithes". Si on vous l'offre, ne refusez pas! Photos superbes.
-Au Temps des Dolmens" de Jean Guilaine. Superbe aussi!

J'espère que je n'ai pas été trop envahissant sur le forum,
Amicalement,
G.S.
Revenir en haut Aller en bas
artio's
Chêne vénérable
avatar

Messages : 521
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Dolmens et menhirs...   Sam 28 Juil - 19:43

Merci pour cette lecture. Quelle est l'orientation équinoxiale en terme de degrés ?
Et pourrais-tu compléter ta présentation. Ca m'ennuie de lire G.S.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hhttp://ardwenna.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dolmens et menhirs...   Dim 29 Juil - 23:37

Bonsoir artui's

En réponse à tes questions, un complément d'information: le G de ma signature correspond à Gérard. Du germanique Ger-hard, forte lance en toute immodestie...

Les équinoxes: imaginons une plaine parfaitement plane et uniforme. Le Nord est à zéro degré, ou à 360, dans ce cas particulier c'est pareil.

L'Est est à 90 degrés. C'est ici que le soleil se lève aux équinoxes (printemps et automne) si l'lhorizon est bien "horizontal"

Le Sud est à 180 degrés.

L'Ouest est à 270 degrés: c'est à cet endroit que le soleil se couche aux équinoxes. Ce chiffre est l'azimut.

C'était trop simple, ça va se compliquer progressivement mais sûrement.

Une fois que le soleil est apparu à l'horizon, il ne monte pas tout droit dans le ciel ! Sa trajectoire apparente est inclinée vers le Sud. Si nous sommes toujours dans notre plaine idéale, ça ne nous dérange pas puisque c'est le point où apparaît le soleil qui nous intéresse. Mais s'il y a des montagnes, comme Le Môle du côté de Reignier, lorsque le soleil sera assez haut pour apparaître, il sera déjà 5 ou 10 degrés plus à droite. D'où nécessité soit d'aller voir in situ ou bien de se lancer dans des calculs astronomiques..
Du genre sinus déclinaison + cosinus latitude... etc, etc...
L'attente dans le calme du matin est certainement plus agréable.
Revenir en haut Aller en bas
artio's
Chêne vénérable
avatar

Messages : 521
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Dolmens et menhirs...   Mer 1 Aoû - 23:55

Il me semble que du lever et du coucher des équinoxes, les orientations sont est et ouest. L'orientation ouest est liée au moment de l'équinoxe, processus de rencontre avec la mort. Cependant, je corrige, les allées couvertes sont orientées de trois manières : équinoxiale, déclinale (déclivité de la terre) et nord-sud. Je puis certifier que cette dernière est assez néfaste pour un visiteur non préparé à l' "arrachement du double". L'équinoxiale présente un but préparatoire initiatique de mort puis de renaissance (il n'y a qu'à regarder des ouvertures à l'est à l'intérieur de la chambre). Enfin, les dolmens orientés à 30° et quelque ont un but de détachement du cycle terrestre pour embrasser le soleil. Il y a comme à Wéris des ensembles d'assemblages qui offrent les trois caractéristiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hhttp://ardwenna.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dolmens et menhirs...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dolmens et menhirs...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Menhirs de Carnac
» Les menhirs christianisés
» Morbihan : des menhirs sous la mer
» Site en Rhénanie-Palatinat Allemagne
» Mythologie préhistorique à celtique: l'énigme des menhirs des Bondons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quercus Robur :: L'écorce :: A propos des Lieux Sacrés-
Sauter vers: